vendredi 30 mars 2007

A follicularly challenged hoose*

Au risque de décevoir mes lecteurs et lectrices francophones et francophiles, le vocabulaire anglais est bien plus riche que le vocabulaire français (peut être parce que nos amis anglophones ont moins de scrupules à emprunter des mots à d’autres langues ?) : le dictionnaire Oxford English Dictionary, un des plus complets, recense plus de 500 000 entrées, alors que selon l’Académie Française, le français compte entre 100 et 200 000 mots. Il est donc peu étonnant que j’apprenne encore des mots nouveaux de façon régulière, comme hier soir.

Le Petit Chimiste m’a fait remarquer que je partageais un nouveau point commun avec Amber. Le premier, c’est que nous arborons toutes les deux quelques cheveux blancs. Je me trouvais un peu jeune pour mes premiers greys mais c’est héréditaire apparemment - nos pauvres enfants à venir, un père qui perd ses cheveux (but don’t mention it!) et une mère qui blanchit à vue d’œil, bonjour l’hérédité ! Quand à la minette, du haut de ses 9 mois, je ne sais pas trop ce qu’elle en pense de ses cheveux blancs… Notre nouveau point commun est tout aussi fâcheux. Et avant que vous ne vous affoliez, je vous rassure, je ne lui dispute pas ses croquettes ou sa litière.

We are moulting.

Nous perdons nos poils. C’est de saison, un effet secondaire du printemps, elle perd son épaisse fourrure d’hiver, et moi aussi de toute évidence (enfin, mes cheveux, quoi). L’appartement est couvert d’un doux duvet et Amber, comme une abeille qui dépose le pollen de fleurs en fleurs, dissémine ce débordement capillaire avec grand enthousiasme. Aucune surface n’est a l’abri, les rideaux, les fauteuils, les étagères, même le dessus des armoires, il y en a partout. Et le Petit Chimiste qui est le responsable aspirateur chez Pépette s’arrache les cheveux.
As if that’s going to help…

* hoose = house en Ecosse.

5 commentaires:

Blue a dit…

Bah, tu peux rapidement devenir experte en teintures à cheveux, Pepette. En tout cas, moi, je dois teindre les miens depuis l'âge de 24 ans puisque j'ai eu mon premier cheveu blanc à 16... Dure vie!

Blue a dit…

Et puis oui, l'anglais c'est génial pour dire les choses de façon imagée en peu de mots!

Pepette a dit…

Oh, ça fait déjà longtemps que je suis une adepte de la teinture. Premiers cheveux blancs à 25 ans mais là, ça s'accélère!

Lux a dit…

Imaginez, moi je dois faire une recherche approfondie pour trouver un cheveux non-blanc.

Étant donné que de nature «I am a lazy man [but not lousy]» alors, pour moi, la teinture c'est: «No way» :)

Fabienne a dit…

Je viens m'ajouter à la liste des WHA. Mes premiers cheveux blancs sont apparus à la naissance de ma fille, il y a 2 ans. Je n'envisage pas encore la teinture. Je gère!