mercredi 28 mars 2007

Expat' - le questionnaire

Il y a deux semaines, j’ai reçu mon tout premier tag de ma « carrière » de blogueuse (on dit un tag ou une tag d'ailleurs? L'académie française s'est penchée sur la question?). Fabienne m’a fait passer ce petit questionnaire spécial expat’. Pour ceux qui ne connaissent pas le blog de Fabienne, jetez-y un coup d’œil, elle me fait toujours bien rire avec son regard tellemt cynique sur l'Angleterre ! J’avais déjà vu ce questionnaire sur d’autres blogs d’expatriés et c’est avec grand plaisir (et beaucoup de retard) que je me prête au jeu. Et après que Fabienne ait assassiné l’Angleterre, il est de mon devoir d’essayer de redorer le blason du Royaume Uni…
Alors, je me lance :

5 choses que vous aimez dans votre nouveau pays

1 – La beauté sauvage des paysages écossais, la nature à l’état brut, les grands espaces, la paix, les couchers de soleil sur un loch isolé, loin de tout et de tous... Je sais, je me répète, mais franchement je ne m’en lasse pas !

2 – Le folklore et toutes les légendes et traditions écossaises, le son de la cornemuse, les hommes en kilts. Cliché, mais ca me fait vibrer…

3 – Parler anglais. Ca fait 6 ans que j’ai traversé la Manche et je me débrouille plutôt bien avec la langue de Shakespeare, mais j’adore le fait que j’apprends encore, que je découvre encore des mots, des expressions idiomatiques, de l’argot tous les jours ou presque, et avec l’accent écossais bien prononcé et le « Glasgow patter » (l’argot local) à décrypter, je suis servie!

4 – La conservation du patrimoine culturel, et naturel. Historic Scotland et le National Trust of Scotland font un travail fantastique pour entretenir et rénover le patrimoine écossais : châteaux, hôtels particuliers, jardins, etc. J’admire aussi le fait que de nombreux sites touristiques ne soient pas complètement défigurés par le genre de boutiques à touristes et autres camionnettes à hot-dogs que l’on rencontre souvent en France. Bien sur, il y a des boutiques à souvenirs, mais elles sont normalement plus discrètes. Et dans la même veine, je trouve formidable que l’on puisse visiter la plupart des musées de Glasgow gratuitement !

5 – Plus terre à terre, mais j’aime le fait que certaines grandes surfaces soient ouvertes 24h/24 et le dimanche. Je sais qu’il y a un débat en France là dessus. Moi je suis complètement pour, c’est parfait pour des gens comme nous, un peu désorganisés (ou qui n’ont pas envie de faire leur shopping avec la foule du samedi) et qui se rendent souvent compte un dimanche soir a 21h qu’il n’y a plus rien dans le frigo ou qu’ils leur manquent un bocal d’anchois pour rajouter sur la pizza !

4 choses qui vous manquent de votre ancien pays

J'ai habité en Angleterre pendant 4 ans avant de venir m'installer en Ecosse, mais comme je suis une expatriée française, l'"ancien pays" ici, ce sera la France.
1 – La famille et tous mes amis qui sont restés « au pays ». Ne pas avoir vu grandir ma petite sœur (elle avait tout juste 10 ans quand je suis partie…), rater des anniversaires, mariages, naissances, ne pas pouvoir aider mes copines en galère, il y a des jours, ça fait mal.

2 – La nourriture : fromages et charcuterie, en particulier. On trouve de plus en plus de variété en Ecosse et on peut très bien manger si on veut mais j’ai encore de gros manques ! Et les gros repas en famille ou avec les copains qui durent des heures…
3 – Le soleil, la plage dès le mois d’avril et jusqu’en octobre. Et oui, quand on a grandi sous le soleil du Midi, la grisaille, l’humidité et les longs mois d’hiver, on ne s’habitue jamais complètement.

4 – Le sentiment d’appartenir, d’avoir un passé. Difficile à expliquer… Mais je suis sûre que tout expat’ s’est retrouvé(e) un jour autour d’une tablée de « natifs » morts de rire et s'est sentir complètement isolé(e), sans comprendre ce qui les amusait tant. On ne rattrape pas 20 ou 30 ans d’acquis linguistique, culturel, historique comme ça. Il faut tout réapprendre. Et c’est du boulot !

3 choses qui vous énervent un peu/beaucoup dans votre nouveau pays


1 – Cette relation bizarre que les Britanniques ont avec la bouffe. Ils consomment des quantités considérables de junk food, chips, boissons gazeuses et ont un taux d’obésité qui se rapproche de plus en plus des Américains. Du coup, les « gros » sont montrés du doigt, la nourriture est diabolisée, chaque bouchée analysée, disséquée : calories, grammes de gras, de fibres, de sel et de je ne sais quoi… J'admets volontiers que l’obésité est un problème de société qu’il faut résoudre mais ça vire à l’obsession !

2 – La NHS aka National Health System – le système de santé britannique, l’équivalent de la Sécurité Sociale française. Un médecin traitant attribué selon ton code postal (« post code lottery »), une semaine minimum pour avoir un rendez vous (je n’ai pas encore le don de prévoir mon angine carabinée et dans une semaine, j’aurais surement perdu mon tympan avec cette otite), pas de visite a domicile sauf en cas de force VRAIMENT majeure, des traitements parfois discutables, des résultats d’analyse perdus régulièrement, et je ne vous parle même pas des hôpitaux : des mois d’attente pour une opération et la possibilité d’attraper une infection sérieuse (ici.

3 – Les transports en commun ne sont pas fiables. Les trains sont souvent en retard, voire même annulés et les horaires de bus un peu aléatoires (en tout cas, à Glasgow). Mieux vaut prévoir large pour les rendez vous importants ou les trajets à l’aéroport.

2 choses qui vous surprennent ou vous ont surpris dans votre pays

1 – Cette disposition innée à faire la queue. Ca change agréablement de la mêlée pour monter dans le bus !

2 – L’influence de la presse à scandale. Pas seulement les glossy, magazine people comme Paris Match, mais aussi les tabloids, journaux à scandales comme The Sun (le journal de langue anglaise le plus vendu non seulement au Royaume Uni mais dans le monde !) ou News of The World, qui peuvent faire et défaire des carrières ou des réputations. Acteurs, chanteurs, présentateurs télé, hommes politiques n’est à l’ abri.


1 chose qui vous manquera terriblement quand vous repartirez

Difficile de n’en choisir qu’une. Et en plus, je ne suis pas prête de repartir de sitot!
Tous mes copains écossais vont bien sûr me manquer ; ce sont des gens incroyables, accueillants, ouverts, chaleureux, bon vivants, détendus. Mais ce qui me manquera le plus, c’est les vrais pubs traditionnels et les lazy pub lunches du dimanche, de préférence dans un petit pub à la campagne, et encore mieux si il y a un bon Sunday Roast des familles au menu !

Voilà; je passe maintenant le relais à tous les expat' qui auront envie de se prêter au jeu de ce questionnaire!

7 commentaires:

cantare a dit…

s'il pleut et il mouille c'est un peu comme si c'était chez moi, sauf que là-bas la sauce à la menthe est partout...hihi
Un bonjour de Belgique.

Blue a dit…

Ça me donne envie de tenter l'expérience écossaise un jour, Pepette. :)
Et puis j'avoue que moi aussi, les hommes en kilt... ;))

Mo a dit…

Merci d'avoir chanter les louanges de l'Ecosse. Même moi, comme Ecossaise, j'en ai un peu marre de mon pays de temps en temps surtout de ses hivers gris. Je ne suis plus expat, mais ayant passé 5 années en France, je devrais peut-être dresser une liste de tout ce qui me manque de la France aujourd'hui?

Blue, je vais chercher une photo d'Alan (mon mari) en kilt spécialement pour toi!

Pascale Clerk a dit…

On parle décidément beaucoup de nourriture à propos des Ecossais, mais c'est vrai qu'ils (certains, du moins) ont trop tendance à considérer les aliments pour leurs apports nutritionnels et pas pour la simple notion de plaisir. Ils sont très Américains pour ça.
Au fait, mon mari n'aime pas les kilts, c'est grave ?

Blue a dit…

Mo, oh la la! :)
Je trouve ça sexy, moi, un homme en kilt. J'en avais vu de bien beaux à Edinburgh.

Pepette a dit…

@cantare: surement il ne pleut pas tant que ca en Belgique? Et la sauce à la menthe, au début, j'avais des doutes, mais finalement, ça va vraiment bien avec l'agneau et les pommes de terre au four!

@Blue: ah oui, les hommes en kilt... Sean Connery, en "full Highland dress", aarggghhhh ... Ne le repétez pas au Petit Chimiste! :)

@Mo: mais oui, tu pourrais bien sûr répondre au questionnaire rétrospectivement! C'est une excellente idée!

@Pascale: tu as raison, je me rends compte que je parle beaucoup des habitudes alimentaires des Ecossais. Peut etre c'est moi qui ait une obsession en fait?! ;)

Fabienne a dit…

Merci pour les gentils mots à propos de mon blog. Comme tu le sais nous ne vivons pas dans le même pays et dans le tien je crois qu'il y fait meilleur. Ben oui les Ecossais sont tellement plus chaleureux.