jeudi 15 mars 2007

Scottish delicacies




Cela fait maintenant deux ans que je vis en Ecosse et la question qui revient (presque) le plus souvent sur ce pays que j’adopte peu a peu vient de m’être posée par deux de mes lectrices en moins d’une semaine. Pour être parfaitement honnête, je suis étonnée, cela fait près de deux mois que j’ai commencé ce blog et je m’attendais à devoir y répondre plus tôt !
Quelle est donc cette question qui titille tant de monde vous demandez vous ? Le monstre du Loch Ness existe-t-il ? Que portent vraiment les Ecossais sous leurs kilts ? Est-ce que tous les Ecossais sont roux (à la Groundskeeper Willie des Simpsons) ?

Et bien non. La question que tout le monde se pose, c’est : est-ce que les Ecossais mangent vraiment des deep fried Mars bars ?

Et la réponse j’en ai bien peur est positive. Et pour tout savoir sur cette spécialité, Wikipédia vous renseigne ici.

De façon générale, l’alimentation écossaise n’est pas un modèle à suivre – ni équilibrée, ni gastronomique ! Du gras, du sucre et autant de friture que possible, arrosé de bière ou de boissons gazeuses. Il est peu étonnant qu’avec ce régime, l’Ecosse possède le taux le plus élevé d’obésité et de maladies/accidents cardio vasculaires du Royaume Uni…
Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire quand, dans The Last King of Scotland, une jeune ougandaise demande à Nicholas Garrigan, le jeune médecin écossais fraichement débarqué : Do you have monkeys in Scotland ? A quoi il lui répond: No, but if we did, we’d probably deep-fry them! Car effectivement, tout se frit et les fish and chips shops sont une véritable institution! Donc au choix, poisson(s), saucisse, poulet, black pudding (un genre de boudin noir), haggis (la fameuse panse de brebis farcie – dont je reparlerais dans un prochain billet). Comme on vante souvent les mérites de l’alimentation méditerranéenne, les Ecossais ont donc décidé d’ajouter un plat italien au menu : la deep fried pizza ! Et comme les meilleures soirées au pub se doivent de se terminer par un kebab, un fish and chips shop owner avec de l’imagination propose même le deep fried kebab – le "stonner", 1000 calories la portion! Apparemment l’emballage porte des health warnings comme les paquets de cigarette.

Après tout ça, l’idée d’une deep fried Mars bar ne parait plus aussi choquante.
Environ un quart des chippy (slang pour fish and chips shop) en vendent, et il est toujours possible d’amener sa propre barre chocolatée - apparemment le deep fried Snickers est très populaire.

Au risque de vous décevoir, je dois vous avouer que je n’ai pas encore gouté ce délice culinaire – je veut bien me dévouer pour ce blog mais je donnerai mon corps à la science une autre fois ! Pour l’instant, je m’en tiens au poisson – mon préféré, la truite en breadcrumbs (de la vraie chapelure, pas de la batter !) de chez Philadelphia sur Great Western Road – un chippy un peu plus upmarket. Et une nuit de débauche alcoolique, je me suis même laissée tenter par un morceau de haggis frit. Expérience que je ne renouvellerais certainement pas dans un futur très proche… Une crise cardiaque n’est pas sur ma liste de choses à faire avant d’avoir 30 ans.
Bon appétit!

12 commentaires:

Blue a dit…

hihihi... Si je comprends bien, l'Écosse c'est l'enfer des weight watchers et des artères! :)

Pascale Clerk a dit…

Le gras est un excellent remède contre la gueule de bois paraît-il, c'est sans doute pourquoi les Ecossais se ruent dans les fish and chips les samedis soirs...
Mais un bon fish and chips fait maison, c'est excellent. J'en fais en remplaçant la chapelure par des flocons d'avoine mixés.

Daniel a dit…

J'aime beaucoup ton blogue,il me fait voyager. Merci! Je voudrais juste dire qu'il y a un restaurant de Montréal qui a les barres Mars frites à son menu. Cela a même fait l'objet d'un reportage au bulletin de nouvelles il y a quelques semaines mais je suis heureux d'apprendre l'origine de la recette.

Mo a dit…

Hélas, tout ça est trop vrai :-( Pour des raisons de santé je suis un régime très specialisé (sans gluten, sans sucre et sans produits laitiers) et j'ai beaucoup de mal à trouver des plats qui me conviennent au restaurant. Ceci dit, il existe des Ecossais qui font l'effort de bien manger et d'un point de vue personel, nous mangeons très bien à la maison - beaucoup de fruits et légumes et on ne possède pas de "deep-fat frier" - une friteuse :-)

Vonric a dit…

Moi aussi l'idée d'une barre Mars frite me repoussait quelque peu... mais l'an passé, a l'occasion de Burn's night, j'ai eu l'occasion de gouter (fait avec des mini-mars) et je dois die que c'est pas mal du tout! Comme des beignets au Nutella ;-) Donc un peu de courage, il faut gouter a tout, tu pourrais avoir des surprises !

Veronique a dit…

Je viens enfin de cliquer sur le "Pepette" que je voyais dans les commentaires des autres blogs que je visite régulièrement. Sympa, ton blog! Je reviendrai, c'est sûr...
Pour la gastronomie Ecossaise, je n'ai pas gardé un souvenir impérissable des restos, c'est vrai. Mais un ami de mon mari à Edinburgh qui a voulu impressionner la française que je suis, m'a fait goûter le meilleur rosbif de ma vie! Avec deux sortes de patates, SVP.

Fabienne a dit…

Et le foie gras à l'Ecossaise, ça doit pas être mauvais... une idée de business pour toi ;)

Pascale Clerk a dit…

Eh Pepette, on a oublié de parler des deep fried PIZZAS ! Mais c'est vrai Mo, on peut aussi très bien manger en Ecosse. J'ai plein d'amis qui ne jurent que par le bio.

Nathalie a dit…

Pas moyen d'avoir votre e-mail...
J'aurais souhaité des renseignements pour m'installer làèbas, en Ecosse. Nous aimons voyager, nous sommes partis de la France vers Marie-Galante il y aquelques temps e tl'appel du large se fait sentir... Des conseils, please !
redaction@lagalette.net

Pepette a dit…

Bonjour à mes nouveaux lecteurs et lectrices!

Dans l'ensemble, l'Ecosse a mauvaise réputation niveau "bouffe" mais je suis d'accord avec Mo et Pascale, il y a effectivement beaucoup d'Ecossais qui mangent très bien et on trouve beaucoup d'épiceries et magasins bio, de farmers markets, de bons bouchers ou poissoniers, etc. Donc si on veut bien manger, on peut, et on n'est pas obligé de toujours passer par la case friteuse!

Vonric je suis normalement du genre à essayer avant de juger mais c'est vrai que ce coup-ci, je ne fais pas vraiment preuve d'ouverture d'esprit. Donc si l'occasion se présente, j'essaierais! Et je vous raconterais!!!

Pepette a dit…

Nathalie, je vous envoie un email des que possible!

Blanche a dit…

Oh my God! Beurk!!!
Je préfère penser à l'Ecosse comme la patrie des shortbreads!:) (ceux de la marque M&Spencer sont absolument divins!)