mardi 15 mai 2007

Maddie's race

Et voilà, ma première course est passée. J’ai décroché le programme d’entrainement du frigo et attendu avec impatience les résultats qui ont été finalement publiés hier soir : 1 heure 1 minute et 9 secondes. Je suis un peu déçue puisque j’espérais finir en moins d’une heure. Mais je n’avais jamais imaginé a quel point il est difficile de courir au milieu d’une foule de 14000 personnes, difficile de maintenir le rythme qui me convient quand il faut éviter les marcheurs, contourner les plus lents et essayer de ne pas se mettre dans le chemin des plus rapides ! J’aurais peut être du commencer par une course moins populaire mais en même temps c’est une énorme satisfaction personnelle d’avoir participé à un événement de cette ampleur. Mon amie Sharon est persuadée qu’il y a eu une erreur dans les résultats, elle a fini en 1 heure et 58 secondes mais d’après son propre chronomètre, elle était en dessous de la « magic hour »… Enfin, je suis quand même contente, peu importe le résultat : flashback trois mois en arrière, j’étais une vraie couch potato, apoplectique lorsque je devais courir après mon bus et me sentais incapable de courir 10 km. Mais le petit carré rouge sur mon calendrier marquant la date du 13 mai m’a inspiré et m’a aidé à rester motivée à travers les heures d’entrainement sous la pluie ou dans le vent, les soirs où je partais courir dans la pénombre en essayant d’éviter les plaques de verglas sur le trottoir (Glasgow en février, c’est pas vraiment runner-friendly !), les séances du dimanche avec Sharon où elle me hurlait « keep going ! » alors que j’avais l’impression que mon cœur allait exploser et puis bien sur les courbatures ! Je n’oublierai jamais cette vague d’émotion à l’instant où j’ai passé la ligne d’arrivée, transportée par les applaudissements de la foule : un grand moment de bonheur, le soulagement et la fierté d’avoir parcouru ces 10 km sans m’arrêter et la certitude que je recommencerai. Une belle récompense pour ces heures d’entrainement et un sentiment dont je me souviendrai quand j’aurai un moment difficile…

Ce qui m’a le plus marqué dimanche, c’est l’atmosphère chaleureuse de cette course, une grande démonstration d’entraide et de solidarité. Bien sûr, il y a les athlètes qui courent pour l’argent et la médaille, celles qui sont parties 10 minutes avant nous, les coureuses régulières qui courent en espérant améliorer leur personal best mais il y aussi un grand nombre de femmes qui sont là, juste une fois par an, pour marquer l’occasion, pour courir en l’honneur d’un proche ou pour une association caritative, qui le font en marchant soutenues par la foule. Et celles qui m’ont le plus émue, ce sont toutes ces femmes qui couraient avec Diane McCann, la tante de la petite Madeleine, disparue au Portugal il ya presque 2 semaines et dont tout le monde parle ici. Diane McCann, qui vit à Glasgow, a décidé de courir le 10 km pour attirer l’attention du public sur la disparition de sa petite nièce et avait fait imprimer de nombreux tee-shirts avec l’image de Madeleine. Celles qui n’avaient pas pu avoir un tee-shirt étaient invitées à porter un ruban ou un brassard jaune. Et il y en avait partout des rubans jaunes ce dimanche. Ca met notre déception sur nos résultats en perspective…

Diane McCann avec un poster de Madeleine

PS. Merci à vous tous pour vos encouragements.

5 commentaires:

Caroline à Londres a dit…

Bravo, Pépette! C'est vraiment très, très bon, comme temps. Imagine: tu ne faisais pas de sport il y a 3 mois! Ton exemple m'inspire un peu. (Je dis "un peu" car je sais que je ne me mettrai pas au jogging, mais prendre une marche souvent serait déjà bon... Misère. Je pars de loin!)

Prompt "rétablissement" pour les courbatures. :)

Christophe Berget a dit…

Bravo pour cette course, si c'est ta première en 10Km, c'est un très bon résultat !! De plus si vous êtes parties 10 minutes après les autres dû à ces nombreux participants, le chrono officiel ne reflète pas votre performance (soit -10 min).
Le 10Km n'étant pas ma spécialité (j'ai fait 10 ans d'athlétisme, plutôt sur du très long : 50 et 100 Km, une horreur !!!! )
Avec un entrainement d'intensité supportable, on arrive facilement à faire du 5min/Km....
Bises et encore bravo, car l'important est bien de terminer !!!

Pascale Clerk a dit…

Bravo à toi et à ta collègue qui t'a motivée. A coup sûr ils se sont trompés avec leur chronomètre.

Cette histoire de petite fille me rend malade. Il faut garder l'espoir.

Pepette a dit…

Merci à vous tous!

Caroline - il ne faut pas se décourager, une petite marche de temps en temps, c'est bien et puis tu peux peut etre trouver un autre sport qui t'inspire plus que le jogging!

Christophe - on avait toutes une puce donc a priori le temps enregistré par la puce est le notre, mais il y a souvent des erreurs...
Sinon, j'ai fait le milieu de ma course a 5km/h mais il y avait une cote au 8ème km et ça m'a pas mal ralentie. Enfin je sais qu'avec l'entrainment, je peux y arriver.
Tres longues distances, ca j'admire vraiment! Pour moi, je crois que c'est trop dur et je ne suis pas sure d'avoir le mental pour!

Pascale - plus les jours passent et moins c'est bon signe, mais comme tu dis il faut garder l'espoir.

Mo a dit…

Bravo Pépette. J'espère que le résultat te motivera de continuer ton entrainement.

Les nouvelles de l'Algarve ne sont pas encourageant - un homme suspect dont on a pris l'ordinateur. Ca fait penser à la pédophilie. Au moins, si quelqu'un, qui voulait l'adopter, l'avait enlevée elle aurait été bien traitée.