jeudi 24 mai 2007

Tunnock's teacakes


Hier soir en rentrant du travail, je suis passée chez Poundland. Poundland, c’est une véritable caverne d’Ali-Baba, comme la Foirfouille de mon enfance, on y trouve de tout, shampooings et mousse à raser côtoient pistolets à eaux et poêle à crêpes … et tout à £1 ! L’objectif de ma visite était d’acheter quelques mètres d’horticultural fleece, une petite polaire pour mes petites pousses de broccoli et de choux-fleur qui souffrent un peu des températures bien basses que l’on a en Ecosse. Mais ils ont l’esprit commerçant chez Poundland, et dans la dernière allée le long de laquelle il faut faire la queue pour passer à la caisse, ils ont aligné toute une série de gourmandises, Kinder, Cadbury, Bassets, ils y sont tous. Et normalement je suis forte et je résiste. Mais hier, il y avait du nouveau à l’étalage. Des teacakes

La première fois que l’on m’a proposé des teacakes, j’ai refusé poliment. Je m’attendais à un biscuit sec à tremper dans le thé. Or je n’étais pas d’humeur « trempeuse » et les biscuits secs non trempés c’est un peu comme avaler une poignée de sciure. Lorsque mon hôtesse a posé les Tunnock's teacakes sur la table, j’ai compris mon erreur.

Les Tunnock's Teacakes, c’est une véritable institution écossaise (fabriqués à Uddingston au sud de Glasgow) et désormais une de mes sucreries préférées ! Un dôme de mousse blanche, oeufs en neige sucrés, genre meringue molle, déposé sur une gaufrette ronde et recouverte d’une très fine couche de chocolat au lait … [Note pour mes lecteurs et lectrices françaises, ça ressemble beaucoup aux « têtes de nègre », désolé d’utiliser encore la vieille appellation non politically correct mais je ne me rappelle pas leur nouveau nom !] Un véritable miracle d’ingénierie culinaire ! C’est pourquoi hier soir, lorsque j’ai aperçu la boîte jaune, les 10 petits teacakes bien rangés à l’intérieur, soigneusement emballés dans leur feuille d’alu rouge et argentée, j’ai su que toute résistance était futile. J’en ai dévoré 2 dans le bus sur le chemin du retour et partagé 2 autres avec Amber en rentrant. Et je refuse de regarder les informations nutritionnelles, quand on aime, on ne compte pas !

7 commentaires:

Christophe Berget a dit…

Miam ; ça donne envie ! lol

nmj a dit…

You made me laugh, eating two Tunnocks on the bus! They are so addictive . . .

Blanche a dit…

Ah, voilà un bon petit gâteau! Je suis bien d'accord avec toi! (en Allemagne ils s'appellent 'Chokoküsse', et c'est encore meilleur parce qu'ils sont plus gros!!:)))

Gwen a dit…

Oh Pepette you are so right. They are so addictive. Actually you really have to eat them right away to protect them as they get so easily bashed. Of course a bashed one doesn't count when counting calories does it!

Caroline à Londres a dit…

Au Québec, on vend de tels biscuits sous le nom de "Tit-Coq"! Tu te rends compte? Ça dérive de Tea Cake, j'en suis sûre! Ils étaient les préférés de ma mère quand elle était petite, dans les années 60. Moi, je les trouve un peu lourd. Mais je n'ai goûté que la version québécoise, je parie que la version authentiquement UK, voire écossaise, est à la hauteur. Il y en avait qui m'appelaient à côté de la caisse au M&S, je répondrai à leur appel, la prochaine fois! :)

Bob August a dit…

@ Caroline : ça ressemble pas mal à un Wippet c't'afaire là - faut habiter au Québec pour connaître ce qu'est un Wippet...

Caroline à Londres a dit…

@Bob, tu as trop raison, j'avais oublié le nom actuel en vigueur au Québec: Whippet!