samedi 21 juin 2008

More twin news

Et voilà, encore près de 4 semaines qui viennent de s'écouler sans un seul billet ici. 4 semaines où nous avons commencé tout doucement à s'habituer à LA nouvelle, l'ouragan qui va bouleverser notre quotidien dans un peu plus de 5 mois! 4 semaines à annoncer la nouvelle à la famille, aux amis, au travail ... Les réactions sont très variées:

- ceux qui sont vraiment contents et pour qui des jumeaux sont une bonne nouvelle, "twice the fun and all that".

- ceux qui essaient d'avoir l'air contents mais qui en vérité s'inquiètent beaucoup - ça c'est la future grand mère par exemple, à des centaines de kilomètres qui se demande comment sa Pépette va s'en sortir sans elle avec deux nouveaux nés. L'inquiétude passe petit à petit et l'excitation monte - elle a commencé par doubler son stock de laine pour tricoter les brassières!

- ceux qui sont obsédés par l'aspect pratique au point de poser des questions presque inappropriées et distribuer des conseils pas toujours bienvenus. Ca va de la taille de notre appartement ou de notre voiture (oui, oui on sait qu'une Clio c'est trop petit pour des jumeaux) jusqu'à ma capacité à porter des jumeaux à terme ou à les mettre au monde par voie naturelle ... Ou plutot d'après eux mon incapacité parce que vraiment, avec ma taille, des jumeaux, c'est pas possible et une césarienne, ça va etre obligé .... Merci mais je laisserai les spécialistes en décider le moment venu.

- et finalement ceux qui essaient de dissimuler leur horreur/pitié - ça se voit dans les yeux, derrière le faux sourire forcé ... Pour eux les jumeaux, c'est vraiment double trouble et ils nous plaignent du fond du coeur. Ce n'est pas eux que nous appellerons pour les premiers babysitting!

Merci beaucoup pour tous vos messages sur mon billet précédent, vous avez toutes l'air de faire partie de la première catégorie et c'est exactement ce dont j'avais besoin. Parce que je ne vous mentirai pas, des jumeaux ça fait quand meme un peu peur au debut!

Depuis, nous avons aussi eu une autre échographie plus sophistiquée pour vérifier que nos bébés vont bien et évaluer le risque de maladies génétiques, en particulier les trisomies 13, 18 et 21. Nous avons pu en profiter un peu plus que la première. C'est plus facile quand on s'attend à voir deux bébés, plutot que d'apprendre la nouvelle par un "oh and here is the other one" ! Je n'apprendrais rien aux parents qui sont déjà passés par là mais c'est incroyable à quel point un foetus de quelques semaines ressemble déjà à un véritable etre humain, mais en version minuscule. Nos crevettes étaient en pleine forme ce jour là et faisaient des cabrioles dans tous les sens, ça promet! Je ne résiste pas à l'envie de poster les clichés et après c'est promis, c'est retour à la normale sur Il pleut il mouille!




Et je finirai avec la bonne nouvelle de la semaine, c'est que le Petit Chomeur sera de nouveau Petit Chimiste sous peu. Le vent tourne!

PS: Profitez bien du jour le plus long aujourd'hui - ici ce sera certainement barbecue, weather permitting bien sûr - et bonne fete de la Musique à mes lecteurs/trices en France !

PPS: Mon raccourci clavier pour les accents circonflexes a l'air de s'etre mis en grève, j'espère de façon temporaire et je m'excuse donc pour les nombreuses fautes d'orthographe.


5 commentaires:

Mélodie a dit…

Contente d'avoir de tes nouvelles et de lire que ce sont de bonnes nouvelles. J'ai une amie qui a eu des jumelles il y a un peu plus d'un an. Elle tient un blogue, si ça te tente... http://partyof5.canalblog.com/

Mo a dit…

C'est pareil quand on est malade - tout le monde a des conseils. Encore plus quand on tombe malade d'une maladie assez controversé! "Il faut que tu te fasses une petite famille pour te guérir", "Il faut faire un plus d'effort", "secoue-toi" etc etc :-)

Le plus simple est de sourire est dire, "Merci pour les conseils".

Bonnes nouvelles que le petit chimiste a trouvé un autre emploi.

Ca se voie que l'été commence en Ecosse - il pleut!

Fabienne a dit…

Jumeaux ou pas, il suffit d'être enceinte pour que chacun vient mettre son grain de sel de vécu et de "tu verras...". Au début c'est sympa et on accueille les conseils avec enthousiame, mais au bout d'un moment ça devient franchement barbant.
Bon courage!
Une petite question: as-tu envie de savoir s'il s'agit de crevette(s) ou de bigorneau(x)?

Pascale Clerk a dit…

N'écoute pas trop les conseils, il faut se faire confiance et comme dit l'adage, on apprend en marchant. Great news pour Wee Chemist too.

Pepette a dit…

Melodie - merci beaucoup pour l'adresse du blogue de ton amie, j'irai volontiers y faire un tour.

Mo - tu as bien raison, les gens ont toujours leur mot à dire. Je vais les laisser parler et prendre les conseils avec 'a pinch of salt' !

Fabienne - quand on croyait qu'il n'y en avait qu'un, on aurait été obligé par la NHS de garder le mystère : une seule échographie à 12 semaines à Glasgow donc un peu tot pour déterminer le sexe du bébé. Maintenant avec une grossesse multiple, donc classée automatiquement à risque, on a plus d'échos donc la possibilité de savoir ... Le Petit Chimiste veut garder la surprise, moi j'hésite selon les jours mais je crois que l'on ne va pas essayer de savoir. Après tout, on n'en est plus à une surprise près!

Pascale - Merci! Tu as raison, on apprend en marchant, et en ce moment, j'apprends drolement vite! :)