vendredi 7 août 2009

Valise


La semaine prochaine, nous partons en vacances à Montpellier.
Et qui dit départ en vacances dit aussi préparatifs et valises.



J’ai horreur de faire les valises. J’y pense pendant des semaines à l’avance, je fais des listes, je remplis et vide les valises dans ma tête, je fais des cauchemars… Le petit Chimiste se moque de moi. Lui il fait ses valises en deux temps trois mouvements. La moitié du temps, une fois arrivé à destination il nous faut aller faire des courses parce qu’il lui manque toujours quelque chose. Caleçons, chaussettes, rasoirs, la cravate qui va avec son costume pour un mariage... Le pire, Prague en janvier, moins 15°C tout le weekend, il n’avait ni manteau, ni écharpe, ni bonnet. Mais je ne suis pas sa mère et je ne ferai jamais ses valises.



Et évidemment c’est trois fois pire maintenant que je voyage avec deux petits modèles. Qui plus est, en avion, avec Ryanair où les enfants n’ont pas droit aux bagages. Ils ont le droit de payer leur place sur les genoux de leur accompagnateur mais ils n’ont pas droit aux bagages. Enfin bon, mes récriminations contre l’ami Ryanair, ça pourrait bien faire l’objet d’un autre billet !



Vous imaginez combien de bazar ça nécessite deux nains de 8 mois ? Heureusement la grand-mère à l’arrivée a récupéré tout le gros matériel : sièges autos, chaises hautes, lits parapluie… Mais c’est quand même un casse tête de caser les affaires de 4 personnes dans deux valises de 15 kilos. Parce que les bagages à main contiennent l’absolu nécessaire de voyage. Les trucs qu’il nous faut avec nous à tout moment, les trucs qu’on ne met pas dans une valise parce que si la valise se perd c’est la fin du monde. Et là encore, 10 kilos par grumeau, c’est juste assez. Vous pensez bien… Biberons, lait, petits pots, gobelets, couches, lingettes, vêtements de rechange et bavoirs, tétines, doudous (Noah s’est pris d’affection pour une énorme chenille, j’essaie de le sevrer mais ça marche pas !), couvertures (parce que même en plein été on finit toujours par se geler dans l’avion), petits jouets et petits livres pour les distraire … bref 10 kilos chacun fastoche! Le casse tête, c’est qu’il faut que tout soit dans un seul et même sac, alors il faut être expert pour décider ce qui va au fond du sac et qu’on n’aura pas besoin en urgence et ce qui doit absolument rester dessus.



Enfin dans un sens j’apprécie ces contraintes puisque les bagages à main, comme leur nom l’indique, il faut se les trimballer à la main. Et quand il faut déjà jongler avec une double poussette et deux nains à la sécurité, on est bien content finalement de n’avoir qu’un seul sac à passer sur le tapis. Ah parce que les aéroports et les jumeaux, c’est une autre aventure que je vous garde pour une autre fois… !

5 commentaires:

cecilouette a dit…

J'ose à peine imaginer la galère que ça doit être...
C'est quand même dingue de faire payer des enfants de quelques mois qui en plus seront sur les genoux de leurs parents ! J'espère que c'est moins cher qu'un billet normal au moins ?
En tout cas bon courage pour les préparatif !

Caroline a dit…

Bonne chance et bon voyage! :)

Mo a dit…

Des fois c'est bien de voyager en voiture. Et avec une caravane on peut emporter encore plus.

Passe de bonnes vacances!

Pascale Clerk a dit…

Une poussette double à l'aéroport... Je n'essaie même pas d'imaginer. J'espère qu'à l'arrivée tu auras été chouchoutée par ta famille. A bientôt.

Pepette a dit…

Cecilouette - ben finalement c'est pas beaucoup moins cher que les adultes... surtout quand on sait que l'ami Ryanair fait aussi payer le droit d'embarquer prioritairement quand on a des enfants...
Caroline - merci :) C'est passé trop vite comme d'habitude!
Mo - j'ai hate qu'ils soient plus grands et qu'on puisse envisager le voyage en voiture. Mais ça nous prendrait 2 jours!
Pascale - on s'y fait, pas pire qu'ailleurs finalement la poussette double!