mardi 26 mai 2009

One year ago ...

12 semaines. 12 semaines entre le moment où la ligne bleue apparait sur le test de grossesse et le jour où l'on découvre enfin ce nouveau bébé sur un écran ... C'est bien long quand c'est la première fois!

Mais le grand jour finit enfin par arriver. Tout avait bien commencé, il faisait beau, chaud, une belle journée de printemps. Nous sommes arrivés à l'hopital avec beaucoup d'avance et dans la salle d'attente, je sirotais tranquillement ma bouteille d'Evian comme on me l'avait recommandé. Sauf que je ne savais pas qu'on allait devoir attendre aussi longtemps et que je n'avais pas besoin de boire autant ! Quand on nous a enfin fait passer dans la salle de consultation, j'étais déjà en larmes tellement j'avais besoin d'aller aux toilettes ! La radiologue a poliment mis ça sur le compte de l'émotion...

L'échographie commence - première surprise, le gel dont on enduit le ventre des futures mamans est chaud et beaucoup moins désagréable que ce à quoi je m'attendais.
Enfin le grand moment arrive. Notre bébé est là sur l'écran, parfaitement formé, je m'attendais à un petit haricot, mais il ressemble déjà à un vrai petit être humain avec un coeur qui bat à toute vitesse ... La radiologue nous décrit ce que l'on peut voir sur l'écran, sa tête, son coeur, ses bras et là une de ses jambes ... Oh et puis attendez il y en a un(e) autre (oh and here is another one) ... Un(e) autre quoi ? Une autre jambe? J'espère bien, je ne suis pas préparée à avoir un bébé unijambiste ...

Et dans sa lancée, sans aucun préliminaire, elle continue: et voilà votre deuxième bébé, félicitations, ça en fait deux pour le prix d'un !!!
A cet instant, je ne pense plus à ma vessie et je commence à me répéter en boucle "Oh my God, oh my God, oh my God". Après quelques secondes de panique intérieure, je me tourne vers le Petit Chimiste et son visage est illuminé par un immense sourire. Je sais que tout va bien se passer.

Je ne me rappelle pas du reste de l'échographie. On ne saura jamais qui étaient twin 1 et twin 2 ce jour là et heureusement parce que j'ai complètement zappé le pauvre twin 2. Mon cerveau tournait à toute vitesse avec des milliers de questions, de considérations pratiques et de "pourquoi nous?". On est sortis de la pièce, nos photos à la main et une expression de choc sur le visage - ou dans le cas du Petit Chimiste, le même sourire béat !

Dans la salle d'attente, en attendant de voir la sage femme, j'ai continué à paniquer et à bombarder le Petit Chimiste avec toutes mes questions, tout ce qui allait devoir changer dans notre vie, deux fois plus de mobilier, une plus grande voiture etc ... Lui, comme toujours, est resté serein et a réussi à me rassurer et me réconforter.

Plus tard, après le rendez vous avec la sage femme, nous nous sommes un peu remis de nos émotions et décidons d'aller manger un morceau en ville. Sur le chemin, une seule conversation sur nos lèvres... Nous devions vraiment avoir l'air de deux idiots avec nos sourires extatiques lorsque le choc initial fit enfin place à un immense bonheur...

4 commentaires:

Fabienne a dit…

C'est tellement magique ces moments. On est vraiment sur une autre planète.

Pascale Clerk a dit…

Très émouvant ton témoignage. Le flegme britannique n'est pas un vain mot !

Véronique a dit…

Ce sont de beaux souvenirs que tu partages avec nous...
Est-ce que Jon et Kate ont traversé l'Atlantique pour se rendre jusque chez vous? C'est un reality show sur un couple qui a eu des jumelles et ensuite des sextuplés, un vrai délire... ;-)
En passant, mon Brit à moi n'aurait pas eu ce flegme face à une telle nouvelle, il aurait certainement freaké!

Caroline a dit…

La réaction de ton amoureux a été vraiment agréable! Il a tout de suite vu la situation positivement. :)

Pour tes larmes, je suis contente de voir que je ne suis pas seule! J'avais bu beaucoup plus que nécessaire pour une écho abdominale et mon tour ne venait jamais. Quand je suis allée m'en plaindre à la secrétaire, j'ai éclaté en sanglots en lui disant que je n'en pouvais plus... Ah là là!